Une stratégie innovante pour l’emploi

Au cœur d’ »Amiens, ville créative » : la création d’emplois. Pour cela, la prochaine municipalité devra prendre en compte deux faits majeurs :

– la baisse annoncée des effectifs du secteur public : la période n’est plus à la création d’emplois publics, sauf à vouloir augmenter encore la dette. L’Etat sera donc amené à réduire les effectifs de ses diverses administrations. Or, à Amiens, l’administration publique (14 700 emplois), la santé et l’action sociale (16 900) et l’éducation (11 300) sont nettement surreprésentées par rapport au niveau national.(source INSEE) .

– le développement inéluctable de la mondialisation : la période n’est plus à la conservation d’avantages concurrentiels sur des longues durées et à l’édification de nouvelles lignes Maginot. Au contraire, la guerre de mouvement, l’insertion dans les réseaux internationaux, la recherche permanente de l’innovation s’imposent de plus en plus comme l’outil essentiel de création d’emplois. Or, à Amiens et sans qu’on le sache souvent, il existe des talents et des compétences de niveau mondial.

71044616Pour relever ces défis, la prochaine municipalité devra faire preuve de créativité, à l’image de Jules Verne, pour retrouver une marge de manœuvre entre la baisse annoncée des emplois publics et l’intensification de la concurrence mondiale. Pour cela, deux axes stratégiques majeurs:

–       Consolider et développer, à Amiens et dans le Grand Amiens, un écosystème compétitif, rassemblant universités, grandes écoles, laboratoires publics et privés, grands groupes et start-up.

–       à partir de ce socle de compétences qui peuvent très difficilement être délocalisés – une université  ou un laboratoire public de recherche ne se délocalise pas – , rayonner en Europe et dans le monde, exporter notre savoir-faire et nos produits et attirer des investisseurs et des entreprises étrangères.