Journal de campagne (semaine du 20 mai)

La sécurité en mal de police municipale
Certains (qui n’y viennent jamais) se gaussent des table-rondes que j’organise régulièrement sur des thèmes essentiels à la vie municipale: trop intellos, selon leurs propos. Ils ont tort et la Table-ronde sur la police municipale l’a prouvé amplement. DesP1140892bd policiers municipaux, parmi lesquels le Président national du Syndicat National de la Police Municipale -FO et le délégué régional du syndicat CFTC, sont venus témoigner et faire comprendre l’outil qu’est la police municipale.
Une vraie police d’abord, pas une police d’opérette. Une vraie police qui complète les missions exercées par la Police Nationale et la Gendarmerie, lesquelles n’ont plus guère les moyens de faire de la proximité. Connaître un quartier, ses habitants, devenir le référent quand un problème d’ordre public se pose : voilà quelle peut être la mission de la police municipale.
Voilà bien une mission que n’exerce pas aujourd’hui la police municipale d’Amiens. Et d’ailleurs, les différents invités l’ont dit sans ambage: notre police municipale se porte mal. Ses missions ne sont pas définies, ses agents sont dans une proportion à la hauteur du malaise (35 %) en arrêt-maladie. Idéologie, erreurs de recrutement, suspicion … les raisons sont hélas bien connues et courantes aujourd’hui dans les services. Lire la suite

La police municipale veut jouer son rôle

En souffrance, la police municipale d’Amiens attend des élus des engagements clairs. Benoît Mercuzot entend lui redonner un rôle plein et entier.

P1140911bdEcouter avant de proposer. Le principe que défend Benoît Mercuzot a trouvé sa parfaite illustration mercredi sur le thème de la sécurité dont la police municipale est l’un des piliers. Quelles missions ? Quels moyens ? Pour répondre à cette question le candidat à la mairie d’Amiens avait réuni autour de cette table ronde Frédéric Foncel, président du Syndicat National des Policiers Municipaux-FO, Alain Melcus, secrétaire général de l’Union Régionale CFTC, Stéphane Legrand et Mathieu Volant, délégués régionaux SNPM-FO. Pas plus que les autres villes, Amiens n’échappe à l’insécurité et au sentiment qu’elle engendre et qui aboutit quelques fois à des comportements irrationnels. Or, il revient au maire de mettre en œuvre une politique de sécurité qui doit dissuader la commission des infractions et le cas échéant, aider à poursuivre ceux qui commettent de tels actes. Est-ce la voie qui est suivie à Amiens ? Lire la suite

Journal de campagne (semaine du 13 mai)

La Sécurité, vue de Roissy

Il ne s’agit pas de l’aéroport de Roissy-CdG, mais de la salle municipale de Roissy en France où se tenaient les 2èmes rencontres nationales de la Police Municipale.

strong>valley-BâtimentDurable-PrésentationPubliquePremier constat : la Ville d’Amiens est bien connue de tous les policiers municipaux … et pour de mauvaises raisons. Ce ne sont pas ses agents qui sont critiqués, bien au contraire, mais les élus en charge de la sécurité à Amiens qui ont pu, en quelques années, détruire un service de proximité au service de ses habitants.

Deuxième constat : La video-surveilllance fait bel et bien partie des moyens utiles à la sécurité. Le maire de Nice, Christian Estrosi, en a témoigné. Les autres intervenants également. La video-surveillance aide à retrouver les auteurs d’infraction, elle peut les dissuader de commettre l’infraction et la justice s’empare de plus en plus souvent des éléments de preuve dont cette technique permet de disposer. Lire la suite

Le grand oral de Benoît Mercuzot

A l’évidence, Benoît Mercuzot s’impose comme futur maire d’Amiens. Mercredi soir à Mégacité, il a répondu en direct aux questions des quelques 300 personnes qui ont assisté au bilan de mi-étape de la campagne. Ceux qui doutent encore que Benoît Mercuzot ne présente pas la stature du futur maire d’Amiens en sont pour leur frais.

DSC_0348Mercredi soir, devant 300 personnes, il a démontré qu’il avait non seulement les capacités pour endosser le costume, mais aussi qu’il a donné toute la clarté nécessaire pour donner un cap à la mairie d’Amiens. D’emblée, en affirmant son autorité naturelle, il prend la mesure de la défaillance de l’actuelle municipalité: « Elle prend exactement le contraire de ce qu’il faut faire » et de citer le dossier Goodyear : « Au lieu de nouer le fil du dialogue le maire, en apposant une banderole sur le fronton de l’hôtel de ville, a pris fait et cause pour les syndicats, renonçant à toute capacité de médiation ».

Autre exemple, la mairie n’apporte aucun soutien aux projets développés dans le domaine de la santé: « D’ailleurs, de manière générale, la mairie laisse la Région porter les initiatives d’avenir ». Lire la suite

Le 22 mai: La police municipale, quels services pour les Amiénois?

De nombreux Amiénois sont légitimement préoccupés par la sécurité. Pour répondre durablement à cette préoccupation, la municipalité doit proposer un travail de fond sur la question de l’économie et du lien social.

82597842Elle dispose également d’un outil : sa police municipale.

Mais, aujourd’hui, celle-ci se porte mal, très mal. C’est donc à ce service, à sa fonction, aux services qu’il doit rendre aux amiénois que cette table-ronde sera consacrée:

 

– S’inspirer de ce qui fonctionne bien ailleurs

– S’appuyer sur l’analyse des professionnels de la sécurité.

C’est dans cet esprit que nous préparerons et animerons cette nouvelle table ronde. Le 22 mai, à 18h30, au 70 rue des Jacobins…

Pour fabriquer ensemble un nouveau programme pour Amiens.

Benoît Mercuzot

Candidat à la candidature pour 2014

Pour télécharger le programme, cliquez ici

La voix est libre demain pour Benoît Mercuzot…

Après le succès de la réunion du 15 mai, à Mégacité, et qui a rassemblé près de 300 personnes, Benoît Mercuzot sera l’invité de Didier Cagny, sur France 3 Picardie, demain samedi 18, à 11h30, IMG_0989dans le cadre de l’émission  « La voix est libre ».

Une nouvelle occasion pour Benoît Mercuzot de présenter les premiers éléments du programme « Amiens, ville créative » pour 2014 et de répondre aux questions d’actualités.

N’hésitez pas à réagir ensuite sur ce blog…

 

Je vous attends le 15 mai…

Je vous attends le 15 mai à Mégacité pour vous présenter une première synthèse de notre programme Amiens ville créative.

tract pour 15 mai copie 2Cette première synthèse, je l’ai conçue en vous écoutant : j’ai en effet rencontré nombre d’entre vous, que ce soit à l’occasion des tables-rondes, des ateliers, sur les marchés. Un certain nombre de problèmes doivent être pris à bras-le-corps et le premier d’entre eux est l’emploi.

Mais pour cela, il faut concevoir une véritable stratégie pour faire d’Amiens une ville créative, créative avant tout dans la méthode :

– on ne peut plus faire comme avant, faire des investissements en espérant que ceux-ci génèrent de l’activité économique. Il faut d’abord mettre en œuvre une dynamique économique, en puisant dans nos propres ressources, qui sont nombreuses et ensuite, dans un second temps, si cela est utile, faire des équipements. En un mot, pas de tramway mais de l’emploi !

– on ne peut plus faire comme maintenant, où chacun travaille isolément, les chercheurs d’un côté, les entreprises de l’autre, les écoles et les universités, ailleurs… L’une des clés de la création d’emplois est de « travailler ensemble », innover et innover encore… En un mot, n’enfermons pas l’université dans une citadelle, comme le voudrait l’actuelle municipalité. Il y a beaucoup mieux à faire…

Le 15 mai, je vous présenterai plus en détail ma démarche et ma vision pour Amiens, ville créative.

Venez nombreux ! Travaillons ensemble pour Amiens, ville créative !

Benoît Mercuzot

Pour télécharger l’invitation, cliquez ici , pour télécharger le tract, cliquez  ici et n’hésitez pas à les diffuser autour de vous…

Journal de campagne (semaine du 29 avril)

Economie et transports

On le savait, on le redoutait, la crise économique est bien là et les chiffres de l’emploi 2012 le confirment malheureusement. Notre région est touchée plus que d’autres et trois 85429123secteurs souffrent principalement: l’industrie, le bâtiment et le commerce. C’est une raison supplémentaire de faire de la création de richesses et donc d’emplois la priorité des priorités de l’action municipale.

Parmi les conditions propices à l’économie, figurent les transports, les déplacements et de manière globale, la mobilité des hommes et des marchandises. Sur ce point, la semaine écoulée vient illustrer comment la gouvernance actuelle de la municipalité manque irrémédiablement de consistance. Lire la suite