Pour une citadelle créative…

Libérons la citadelle…

Initié par Gilles de Robien comme la suite du transfert des facultés dans le centre-ville et acté dès 2007, le projet d’aménagement de la Citadelle est en voie de réalisation. Mais les années 2000 ne ressemblent pas aux années 2010. Ce qui pouvait apparaître comme un acte urbanistique fort au moment où l’argent public n’était pas aussi rare, devient un Capture d’écran 2013-06-18 à 08.18.17investissement lourd dont on se demande bien quel sera le retour en terme de création d’emplois. Au point qu’aujourd’hui, l’opération ressemble en réalité ni plus ni moins qu’à un déménagement.

Un déménagement hors de prix qu’il convient de transformer en investissement créatif.

 

Un déménagement hors de prix …

Un déménagement qui est aujourd’hui chiffré à 106 millions d’euros (auxquels il faudra ajouter une seconde phase) et dont la Métropole assumera 46 millions. Les partenaires Lire la suite

Le 22 mai: La police municipale, quels services pour les Amiénois?

De nombreux Amiénois sont légitimement préoccupés par la sécurité. Pour répondre durablement à cette préoccupation, la municipalité doit proposer un travail de fond sur la question de l’économie et du lien social.

82597842Elle dispose également d’un outil : sa police municipale.

Mais, aujourd’hui, celle-ci se porte mal, très mal. C’est donc à ce service, à sa fonction, aux services qu’il doit rendre aux amiénois que cette table-ronde sera consacrée:

 

– S’inspirer de ce qui fonctionne bien ailleurs

– S’appuyer sur l’analyse des professionnels de la sécurité.

C’est dans cet esprit que nous préparerons et animerons cette nouvelle table ronde. Le 22 mai, à 18h30, au 70 rue des Jacobins…

Pour fabriquer ensemble un nouveau programme pour Amiens.

Benoît Mercuzot

Candidat à la candidature pour 2014

Pour télécharger le programme, cliquez ici

La 25 avril, participez à la table ronde: Amiens, une ville ouverte sur le monde

Organiser une table-ronde le jour de l’Anzac day, et à quelques mois du centenaire du début de la première guerre mondiale, a force de symbole.

Capture d’écran 2013-03-30 à 17.03.32Amiens a été, pendant des mois, une ville qu’on pourrait qualifier de mondiale: des soldats de dizaines de nations y étaient présents, venus de Chine, d’Inde, du Vietnam, d’Afrique et, bien sûr, d’Australie et d’ailleurs.

En temps de guerre, Amiens a su d’adapter, s’organiser, faire preuve de créativité pour remplir au mieux sa position d’arrière: approvisionner le front, soigner les bléssés, accueillir les centres de commandement… Lire la suite