Journal de campagne (semaine du 15 avril)

La ville et ses 3500 agents n’en peuvent plus.
Les habitants constatent: la ville est sale, elle est mal entretenue. Une habitante de que Quartier St Leu : « On habite un beau quartier. Mais j’ai honte quand je vois les touristes se P1360076promener au milieu de rues sales. Ils vont croire que ce sont les habitants qui sont sales. Mais c’est pas nous. Quand on accueille autant de visiteurs et d’étudiants, c’est inévitable qu’il y ait des détritus. Mais il faudrait que la Ville nettoie ».
Les agents eux sont désabusés: « Si vous voyiez l’ambiance dans les services. Notre hiérarchie ne nous soutient pas et les élus ne nous reconnaissent pas. Même le maire, quand il passe, il ne dit pas bonjour. Ni une poignée de main, ni un salut de la tête. On est transparent ». Lire la suite